Court

5 mythes sur la fièvre chez les jeunes enfants

5 mythes sur la fièvre chez les jeunes enfants

La fièvre chez les jeunes enfants est un phénomène très courant, mais devant lequel les jeunes parents, confrontés pour la première fois, ont tendance à s'inquiéter indéfiniment. Leurs plus grandes craintes sont liées aux conséquences que la fièvre peut avoir, comme une altération du système cérébral ou une paralysie.

Voici cinq mythes sur la fièvre chez les jeunes enfants!

L'enfant a de la fièvre si sa température est supérieure à 38 degrés Celsius

Vrai! On peut considérer que le bébé a de la fièvre quand on constate que sa température dépasse 38 degrés C. La température peut varier selon la façon dont elle est mesurée. Afin de pouvoir évaluer correctement l'état d'un bébé de moins de quatre semaines, il est recommandé de mesurer la température avec un thermomètre électronique sous l'aisselle. Pour les enfants jusqu'à cinq ans, le même type de thermomètre peut être utilisé, avec lequel la température peut également être prise par l'oreille.

La fièvre est dangereuse

Vrai! La fièvre est la réponse du corps à une infection causée par des bactéries ou des virus. Une fois dans le corps, les facteurs infectieux libèrent les agents fébriles qui déclenchent à leur tour la fièvre. D'une part, environ 39 à 74% des enfants de moins de cinq ans ont de la fièvre, le plus courant étant le rhume ou la grippe. En revanche, dans environ 1% des cas, il peut s'agir d'infections bactériennes graves telles que la méningite ou la pneumonie, dans lesquelles la fièvre peut mettre la vie de l'enfant en danger.

La fièvre chez les jeunes enfants ne peut pas être traitée

Faux! Afin de réduire la fièvre chez les jeunes enfants, jusqu'à cinq ans, il existe une classe de médicaments appelés génériquement "antitermiques". Ils sont délivrés sans ordonnance et les parents peuvent les administrer aux enfants jusqu'à et après la consultation médicale spécialisée. Il est bien connu que les antipyrétiques qui contiennent de l'ibuprofène ont la propriété de réduire la fièvre même en quinze minutes, leurs effets pouvant durer jusqu'à huit heures après l'administration.

Les enfants qui ont une intolérance au sucre ne peuvent pas recevoir d'antithermiques

Faux! Les parents dont les enfants sont intolérants au sucre peuvent choisir des formules antitermiques à base d'ibuprofène qui ne contiennent pas de sucre. Ils sont disponibles sous forme de suspension buvable, avec différentes saveurs telles que des oranges ou des fraises, des goûts agréables qui les aident à être plus facilement reçus par les enfants. De plus, les antipyrétiques en suspension buvable peuvent être facilement administrés, à la bonne dose, grâce à la seringue portant un marquage spécial accompagnant le produit.

Le paracétamol et l'ibuprofène peuvent être administrés alternativement

Vrai! Pour réduire la fièvre chez les enfants entre 3 mois et 12 ans, les parents peuvent administrer des antipyrétiques contenant de l'ibuprofène ou du paracétamol. Il convient de noter que les médecins recommandent de ne pas les inclure dans un traitement simultané et que leur alternance ne devienne pas une habitude. De plus, des études ont montré que l'ibuprofène seul est beaucoup plus efficace au cours des quatre premières heures que s'il était alterné avec du paracétamol.