Information

Explosion des avortements chez les étudiants de moins de 15 ans

Explosion des avortements chez les étudiants de moins de 15 ans

Une étude de la Public Health Authority (ASP) Constanta montre que, dans les quatre premiers mois de cette année, 107 adolescentes de moins de 15 ans et près de 300 de 15 à 18 ans de ce comté ont subi des avortements. Selon le directeur adjoint de l'ASP Constanta, le Dr Tanta Culetu, "il y a une explosion d'interruptions de grossesse chez les adolescentes jusqu'à 18 ans". Si, au cours des premiers mois de l'année dernière, il n'y a eu que 14 avortements pour les filles de moins de 15 ans, en 2007 leur nombre est désormais de 107.

Une étude de la Public Health Authority (ASP) Constanta montre que, dans les quatre premiers mois de cette année, 107 adolescentes de moins de 15 ans et près de 300 de 15 à 18 ans de ce comté ont subi des avortements. Selon le directeur adjoint de l'ASP Constanta, le Dr Tanta Culetu, "il y a une explosion d'interruptions de grossesse chez les adolescentes jusqu'à 18 ans". Si, au cours des premiers mois de l'année dernière, il n'y a eu que 14 avortements pour les filles de moins de 15 ans, en 2007 leur nombre est désormais de 107.
Selon l'étude ASP, la plupart de ces situations ont été enregistrées dans les zones urbaines et la plupart des adolescentes ayant subi un avortement sont des étudiants. "Nous nous sommes davantage concentrés sur la promotion de la contraception dans les zones rurales, car les informations y sont plus difficiles.

Mais nous avons ici une explosion d'avortements en milieu urbain. Nous intensifierons les heures d'éducation sexuelle et nous partagerons beaucoup plus de contraceptifs dans les écoles. Nous allons abaisser le bâton à la sixième année ", nous a dit le directeur adjoint de l'ASP.
(Cosmin Zaporojan)
Lire l'intégralité de l'article dans: Vérité
30 mai 2007