Information

4 choses sur l'avortement spontané que vous devez savoir

4 choses sur l'avortement spontané que vous devez savoir

L'avortement spontané est l'un des événements les plus traumatisants et malheureux de la vie d'une femme. Elle peut avoir lieu à tout moment, jusqu'à 28 semaines de grossesse.

L'avortement spontané a de multiples causes, telles que des problèmes et des malformations de la cavité utérine, mais aussi un développement incorrect du fœtus, des infections et des anomalies immunitaires. Ainsi, lorsque des changements génétiques se produisent et que le fœtus est confronté à des problèmes de santé, le corps humain a la capacité de le rejeter s'il ne se développe pas normalement. Généralement, les avortements spontanés se produisent à votre insu, au cours des premières semaines. Dans les mois précédant la grossesse, l'avortement spontané s'accompagne de douleurs intenses et d'autres symptômes.

Voici quelques informations importantes que toute femme doit savoir sur une fausse couche:

Le corps ne donne aucun symptôme

L'avortement spontané, comme son nom l'indique, peut survenir soudainement, sans donner aucun signe d'avertissement. Parfois, la femme enceinte ne se rend même pas compte qu'elle a perdu le bébé jusqu'à ce qu'elle atteigne une nouvelle échographie. Cela est possible car le corps ne reconnaît pas immédiatement que l'embryon n'existe plus. Le placenta continue de libérer des hormones, c'est pourquoi la mère continue de ressentir des symptômes de grossesse.

Peut affecter les grossesses ultérieures

Une fausse couche pose de gros problèmes pour une femme qui veut devenir mère. Mis à part le fait qu'il affecte leur psychisme et ne peut guère surmonter une telle perte, l'avortement spontané peut affecter les grossesses ultérieures. Une fois qu'un tel problème est apparu, des mesures spéciales doivent être prises pour une future grossesse en bonne santé.

Ainsi, les personnes qui font une fausse couche doivent subir des analyses plus rigoureuses pour savoir exactement s'il y a des problèmes de santé, tels que des infections, des maladies auto-immunes ou d'autres conditions qui pourraient affecter le bon développement du fœtus. Cependant, dans la plupart des cas, après une fausse couche, 80% des grossesses sont terminées avec succès.

Les principaux symptômes

Même si elle apparaît soudainement, une fausse couche peut être évitée par de légers symptômes qui ne vous inquiéteraient pas immédiatement. Les saignements sont l'un des principaux symptômes d'une fausse couche. 1 femme sur 4 qui fait une fausse couche subit une fuite de sang pendant la grossesse. Les crampes abdominales courantes, mais aussi les maux de dos sont d'autres symptômes qu'une femme enceinte doit envoyer au médecin.

Dans le même temps, même les changements soudains d'état peuvent être le signe d'un avortement spontané. Ainsi, si dès le début de la grossesse vous avez eu des nausées et que vous vous sentez soudainement bien, vous devriez enquêter un peu sur ces transformations, si elles se produisent spontanément.

Blocus psychologique

En plus de tous ces aspects physiques, l'avortement spontané peut entraîner de graves problèmes psychologiques. Aucune femme qui a perdu une grossesse ne peut oublier. Bien qu'encouragées, les femmes qui vivent une telle expérience restent marquées. Ils passent de l'anxiété à la culpabilité. Bien qu'elles soient conscientes que ce n'est pas de leur faute, elles ne peuvent pas accepter d'avoir perdu leur grossesse. Même si on leur dit qu'un bébé malade est né, ou avec des anomalies, ils ne peuvent pas se réconcilier avec l'idée qu'ils ont perdu un être humain. Ces blocages psychologiques peuvent entraîner une dépression sévère, des crises de panique ou d'autres conditions.

Toute femme qui a subi l'expérience traumatisante d'une fausse couche a besoin de soutien et de compréhension de la part de la famille et du médecin qui la suit. Réessayer de tomber enceinte sera très difficile pour une femme qui a fait une fausse couche. Elle peut toujours avoir des inquiétudes et des peurs, ce qui peut parfois créer un état paranoïaque et trop anxieux. En outre, le fort désir de tomber enceinte le plus tôt possible peut se produire. Cependant, il est préférable d'attendre au moins trois mois jusqu'à ce qu'une nouvelle grossesse soit tentée. Pendant cette période, le corps récupère pour être apte à une nouvelle tâche.

Dans le même temps, pendant la période de récupération, la consommation d'acide folique est indiquée et la pratique d'activités stressantes, comme le yoga ou la méditation.

Tags fausse couche fausse couche perte de grossesse