Court

Curetage utérin

Curetage utérin

question:

- Cette année, le 7 juillet 2006, j'ai eu la dernière menstruation. Le 3 août, j'ai dû avoir ma prochaine menstruation. Le 11 août, j'ai remarqué que je n'avais pas les menstruations qui devaient arriver en 3. Le test de grossesse était positif, le lendemain je suis allé chez le gynécologue obstétricien pour le contrôle, où j'ai découvert que j'avais une grossesse de 6 semaines. Je prévois l'interruption de grossesse. Le 31 août, je vais chez le médecin pour l'interruption de grossesse prévue. J'exécute l'interruption chirurgicale de la grossesse à l'aide de l'aspirateur. Après la pause de grossesse, j'ai eu des saignements pendant une journée. Après l'interruption, j'ai pris un bain d'eau tiède, pour l'assainissement (pas de saignement). En sortant de la salle de bain, j'ai ressenti une forte douleur dans le côté gauche du rein. Je n'ai pas donné d'importance et j'ai commencé à me reposer. Le troisième jour après la pause, alors qu'il semblait que tout se passait normalement, j'ai commencé à ressentir de grandes douleurs dans l'abdomen, l'utérus et les ovaires, et à 2 heures d'intervalle, j'ai commencé à ressentir une étrange sensation d'humidité dans le vagin. Je suis allé aux toilettes pour m'assurer de ce qui se passait et j'ai découvert de gros caillots de sang noir, et à chaque élimination du caillot, j'ai présenté une douleur et des étourdissements terribles. Afin de ne pas mettre ma vie et ma santé en danger, je suis allée d'urgence chez le gynécologue obstétricien de la maternité (le médecin qui a interrompu ma grossesse) pour voir ce qui se passait. qui m'a consulté immédiatement. Voyant mon état. Il m'a dit qu'il devait à nouveau interrompre ma grossesse car l'interruption de grossesse n'était pas complète. Dans laquelle j'ai une horrible inflammation de l'utérus. Le médecin m'a donné une deuxième interruption de grossesse chirurgicale manuelle (sans chirurgie), a arrêté mon saignement et m'a prescrit de l'ampicilline pendant 14 jours. Après la deuxième interruption, j'ai suivi le traitement prescrit par le médecin et à l'oluna après la deuxième interruption, j'ai eu les premières menstruations. La menstruation était normale, et maintenant je suis déjà dans la menstruation qui n'est pas aussi heureuse que la première. Maintenant, je souffre de douleurs dans l'abdomen et les ovaires, et les fuites menstruelles sont plus abondantes et depuis la première interruption, je n'ai eu aucun contact sexuel. Ma question est: si j'ai eu ces malaises avec interruption de grossesse et que j'ai eu le malheur d'avoir une deuxième interruption et une inflammation de l'utérus et comment puis-je avoir ces douleurs dans l'utérus et les ovaires et le dos (résister à la douleur) puis-je encore avoir des enfants?

Réponse:

Tout d'abord, en le prenant chronologiquement, vous vous êtes probablement rendu compte qu'il n'était pas bon de prendre un bain dans la baignoire, un jour après le curetage. Il se peut qu'après le curetage utérin, le cou soit resté ouvert, ce qui a permis à l'eau de pénétrer dans l'utérus.

Tout d'abord, en le prenant chronologiquement, vous vous êtes probablement rendu compte qu'il n'était pas bon de prendre un bain dans la baignoire, un jour après le curetage. Il se peut qu'après le curetage utérin, le cou soit resté ouvert, ce qui a permis à l'eau de pénétrer dans l'utérus.
Cela peut être une cause de votre douleur subséquente, surtout si nous considérons la symptomatologie décrite. Bien sûr, ce curetage peut avoir été incomplètement effectué, mais nous ne pouvons pas éliminer la possibilité de favoriser le développement au niveau utérin d'un endomètre, en raison du bain que vous avez effectué (c'est pourquoi, après le curetage, qu'après et après la naissance, il est recommandé qu'une période il suffit de prendre une douche et non un bain dans le bain).

Ce que je dis est confirmé non seulement par la sensation d'humidité ressentie au niveau vaginal et par l'irradiation de la douleur au niveau lombaire; mais aussi parce que le saignement a cessé initialement (un avortement incomplet pratiqué ne permet pas à l'utérus de se contracter efficacement, il continue de saigner) pour qu'il puisse être réinstallé avec les symptômes douloureux au niveau abdominal.
Dans tous les cas, la recourbure de la cavité utérine était destinée à éliminer tout produit intra-utérin restant ou développé à ce niveau, quelle qu'en soit la cause, arrêtant ainsi le saignement; et la protection antibiotique a assuré la prévention des récidives.
Du point de vue de la fertilité, la présence de douleur ne doit pas vous inquiéter à cet égard mais plutôt l'existence dans les organes génitaux d'un processus inflammatoire infectieux. C'est pourquoi je vous recommande d'effectuer les contrôles périodiques probablement recommandés à la suite du curetage utérin, occasion avec laquelle des investigations peuvent être effectuées concernant l'état anatomique et fonctionnel des organes génitaux.