Marchandises

Protection des enfants contre ceux qui partent travailler à l'étranger - à l'attention du gouvernement

Protection des enfants contre ceux qui partent travailler à l'étranger - à l'attention du gouvernement

Les parents qui partent à l'étranger pour exercer une activité légale sont tenus d'informer les services publics de l'assistance sociale ou le bureau du maire de la situation des enfants qui restent dans le pays, a indiqué jeudi un communiqué du gouvernement.

Les parents qui partent à l'étranger pour exercer une activité légale sont tenus d'informer les services publics de l'assistance sociale ou le bureau du maire de la situation des enfants qui restent dans le pays, a indiqué jeudi un communiqué du gouvernement.
L'exécutif a achevé, lors de la réunion de mercredi, les normes méthodologiques d'application de la loi sur la protection des citoyens roumains travaillant à l'étranger.
Ainsi, en plus des autres documents requis pour les citoyens roumains envoyés travailler à l'étranger, il sera désormais nécessaire de fournir une preuve délivrée par le service public d'assistance spéciale ou un maire indiquant que les parents demandeurs ont notifié leur intention de travailler. à l'étranger.


Jusqu'à présent, les Roumains qui partaient travailler à l'étranger avaient besoin de la pièce d'identité, du passeport, du cahier d'exercices, des documents de qualification, du certificat de santé, du contrat de médiation, du contrat de travail individuel, du certificat de casier judiciaire et des preuves délivrées par le ministère. L'Administration et l'Intérieur d'où il résulte que le requérant n'a aucune interdiction légale de quitter la localité.
Les enfants dont les parents quittent le pays pour des contrats de travail à l'étranger représentent une catégorie exposée aux risques et situations de danger, qui conduisent finalement à la violation et au non-respect de leurs droits, mentionnés dans la déclaration du gouvernement.
Rompres