Marchandises

Le programme présente le Théâtre Masca, du 14 au 31 mars 2013

Le programme présente le Théâtre Masca, du 14 au 31 mars 2013

Le programme présente le Théâtre Masca, du 14 au 31 mars 2013

Intrusion, jeudi 14 mars, 19 h

Adaptation d'après le roman éponyme de J.L. Borges
Durée 1h et 30 '
Intrus, "ma meilleure histoire" - comme l'avoue J.L. Borges - s'est avérée être une source artistique exceptionnelle pour le réalisateur Mihai Malaimare, réalisant un spectacle troublant sur le destin de la femme, sur la passion et l'érotisme. La scène du Théâtre Masca devient l'univers des femmes, de l'amour, de la fraternité, de la rivalité, des émotions et des expériences illimitées et illimitées provoquées par la souffrance d'un amour impossible. Juliana est plongée dans la vie de deux frères jumeaux - Cristian et Eduardo - liés à un amour fraternel qui se révélera indestructible, provoquant la lutte pour la possession du "trophée", la Femme. Cela devient «l'objet charnel» du conflit, l'orgueil et la fierté des deux frères se substituant à l'amour qui a d'abord motivé le duel. La force du sang devient plus forte et les deux frères décident d'éliminer tout facteur perturbateur dans leur relation, prenant la décision de tuer l'intrus.
Mihai Malaimare raconte l'histoire de l'intrus de Borges en quelques mots. La musique argentine parfaitement choisie par Gabriel Bassarabescu, la danse remarquablement dessinée par Ioan Tugearu, la simplicité du décor proposé par Sanda Mitache, mais surtout l'expressivité et le jeu des acteurs complètent ces mots qui auraient pu profaner les émotions et les expériences vécues.
Distribution et cinéastes
Juliana - Alina Craita
Fernanda - Ana Sivu-Daponte
Chrétien - Cosmin Cretu
Eduardo - Valentin Mihalache
Aveugle / Serveur - Sorin Dinculescu
Enfant chrétien - Vlad Barsan
Enfant Eduardo - Eduard Nistor
Scénario et réalisation - Mihai Malaimare
Scénographie et costumes - Sanda Mitache
Chorégraphie - Ioan Tugearu
Musique - Gabriel Bassarabescu
Lutte scénique - Szoby Cseh

Quand l'amour porte Paslari


Vendredi 14 mars, 19 h
Vendredi 29 mars, 19 h

C'est un spectacle qui contient les ingrédients nécessaires pour divertir, captiver et séduire un public de tous âges.
Alors, chers spectateurs, venez vous amuser! Le spectacle est sur le point de commencer ...
Michel Modesto Casarin
Distribution et cinéastes

Pantalon vénitien - Dora Iftode
La fille d'Isabella - Alina Craita
Flaminio son - Cristi Neacsu
Olive Serva - Ana Sivu Daponte
Servo Traccagnino - Razvan Teodorescu
Lance mercenaire - Cosmin Cretu
Médecin Cicognato Becchettone - Anamaria Pislaru
Fille biancifiore - Emilia Manea
Servo Capestro - Eugen Fetescu
Franceschina sert - Ioana Rufu
Réalisateur et scénario - Michele Modesto Casarin
Directrice adjointe - Manuela Massimi
Musique - Gabriel Basarabescu
Costume - Licia Lucchese
Scénographie - maîtres - Stefano Perocco di Meduna
Combats scéniques - Ioan Albu
Canto - Haricleea Badescu
Couture - Sonia Marianni, Caterina Volpato
Poupées - Laura Dumitrascu - Duica

Le pays où les anges viennent pour rien, samedi 16 mars, 19h

L'histoire situe l'action en Amérique latine, dans un village peuplé de personnages qui se souviennent des romans de Gabriel Garcia Marquez et des peintures de Friedei Kahlo. Un ange se tient dans cet espace régi par les décrets du Dictateur, la figure ignorante et autoritaire essayant de remplacer la Divinité.

"Est-ce le miracle que nous attendons depuis tant d'années?", Demandent les gens, déclenchant une chaîne d'événements qui décrit une dure et impitoyable réalité, dans laquelle la seule règle semble être celle du dicton "Pain et Cirque".
Mihai Malaimare, le directeur du Théâtre Masca déclare: "le pays où les anges viennent pour rien vous invite à découvrir un monde où le réel est entrelacé avec le fantastique, où l'histoire est un exercice d'oubli et de liberté, un mot sans signification".
L'émission est une radiographie d'un monde où les gens dorment dans le malheureux sommeil de la raison, enterrent leur droit au bonheur et admettent être les personnages d'une comédie ridicule et tragique sur la perte de toute illusion. Dans ce monde, les anges vivent leur grand et profond malheur, celui de venir, toujours et toujours, pour rien.
Distribution:
L'ange - Sebastian Ghita
Sénatrice - Cosmin Cretu
Le prêtre - Aurel Sandu
Le policier - Valentin Mihalache
L'épouse du policier - Iulia Dumitru
Femme - Alina Craita
Ologul - Mihai Hurduc
Tanara - Emilia Manea
Tarfa - Oana Dragnea
L'homme au parapluie - Eugen Fetescu
Le jeune homme - Cristian Neacsu
Crédits

Scénario et mise en scène - Anca Dana Florea et Mihai Malaimare
Assistant réalisateur - Ana Maria Pislaru
Costume - Popp Ruxandra
Scénographie - Puiu Antemir
Musique - Vasile Manta
Chorégraphie - Simniceanu Ileana Mirela

Une locomotive et une gare, dimanche 17 mars, 11h00

Les acteurs du Théâtre Masca chantent, dansent, jouent des marionnettes et accompagnent les enfants dans un voyage au cours duquel ils apprendront le secret de la réalisation de tous les rêves.
Une comédie musicale pour les enfants
Adaptation après le "Livre avec des jouets" de Tudor Arghezi

Un garçon espiègle et une petite fille fougueuse, c'est-à-dire Barutu et Mythia, provoquent son père, c'est-à-dire Tathe - Arghezi, lors d'un match de la gare, de la locomotive, des hamacs, des voies ferrées, du la grande heure, la comédie, la poésie, la musique. Les acteurs du Théâtre Masca chantent, dansent, jouent des marionnettes et accompagnent les enfants dans un voyage au cours duquel ils apprendront le secret de la réalisation de tous les rêves.
Crédits:
Scénario et réalisation - Mihai Malaimare
Scénographie et costumes - Sanda Mitache
Musique - Paul Urmuzescu
Chorégraphie - Ioan Tugearu
Distribution:
Tatutu '/ Chef de gare - Sorin Dinculescu
Barutu - Razvan Teodorescu
Barutu la poupée / marionnette - Laura Dumitrascu
Mitzu - Ana Daponte

Poupée Mitzu / Marionnette - Alina Craita

La fanfare militaire, dimanche 17 mars, 19 h

adaptation après Plaut
Traduction nicolae teica
durée 1,40 sans pause
distribution
Valentin Mihalache - Pyrgopolinices
Cosmin Cretu - Periplectomenus
Sebastian Ghita - Sceledrus
Aurel Sandu - Palaestrio
Iulia Dumitru - Acroteleutia
Ada Dumitru - Milphidippa
Cristina Panait - Philocomasia
George Pupaza - Un garçon
Alexandru Floroiu - Artotrogus
Mihai Hurduc - Cario
Antonio Minca - Un esclave
Haricleea Badescu - Chanteuse
Robert Poina - Pleusicles

Crédits

Directeur artistique - Mihai Malaimare
Scénographie -Sanda Mitache
Musique - Gabriel Bassarabescu
Chorégraphie - Simniceanu Ileana Mirela

www.masca.ro
e-mail: [email protected]
teatrulmasca.wordpress.com
fotojurnalmasca.wordpress.com
//www.flickr.com/photos/mascateatru/

Parents Théâtre Tags