Commentaires

Allocation de garde d'enfant en 2014

Allocation de garde d'enfant en 2014

Allocation de garde d'enfant en 2014.

L'allocation parentale d'éducation est maintenue en 2014 à 85% de la moyenne du revenu net enregistré au cours des 12 derniers mois précédant la naissance, cette valeur étant instituée fin 2012. De plus, selon la réglementation, les parents reçoivent une compensation quel que soit le nombre d'enfants, non uniquement pour les 3 premières naissances, comme le prévoient les anciennes normes en la matière.
L'allocation de croissance pour enfants représente 85% de la moyenne des revenus obtenus au cours des 12 derniers mois, cette valeur étant établie fin 2012 par la loi no. 166/2012. De plus, selon les dispositions alors établies, le congé et l'allocation pour élever des enfants sont accordés pour chacune des naissances. Ceci dans les conditions où, jusqu'en octobre 2012, la loi limite l'octroi du congé et de l'allocation à 3 naissances.


Selon GEO no. 111/2010, l'acte normatif régissant le régime d'octroi de l'allocation mensuelle, les parents peuvent choisir entre un congé pour élever l'enfant jusqu'à un an (3 ans pour l'enfant handicapé) et un congé pour élever l'enfant jusqu'à 2 ans. Dans les deux cas, la législation réglemente le montant minimum et maximum de l'allocation mensuelle, en la renvoyant à l'indicateur social de référence qui, en 2014 vaut 500 lei.
Par conséquent, s'il opte pour un congé jusqu'à ce que l'enfant atteigne l'âge d'un an, le plus petit montant de l'allocation sera 600 de la loi, et le plus grand peut être maximum 3400 lei.

Au lieu de cela, pour les parents qui en choisissent un 2 ans de congé, l'indemnité sera comprise entre 600 lei et maximum 1200 lei.
Attention! L'option du bénéficiaire concernant la durée du congé parental est exprimée par écrit, sur la base de la demande, et ne peut être modifiée lors de l'octroi des droits.
Selon les dispositions, le niveau de l'allocation mensuelle est augmenté de 600 lei pour chaque enfant né d'une grossesse gémellaire, triplés ou multiplets, à commencer par le deuxième enfant d'une telle naissance.

Qui peut bénéficier de l'allocation d'éducation?

Selon les dispositions légales, l'indemnité mensuelle est réservée aux demandeurs qui remplissent cumulativement les conditions suivantes:

  • sont des citoyens roumains, étrangers ou apatrides;
  • ils ont leur domicile ou leur résidence sur le territoire de la Roumanie;
  • vivre en Roumanie avec l'enfant / les enfants pour lesquels il / elle demande les droits et est responsable de l'élever et de prendre soin de lui / eux.

De plus, à partir de 2012, afin de maintenir le droit au congé et à l'indemnisation, les bénéficiaires qui ont des droits établis depuis au moins 6 mois ont l'obligation de payer leurs impôts locaux et taxes par rapport au budget local pour la propriété qu'ils possèdent.. Sinon, ils risquent de voir leur allocation suspendue. Cependant, de cette règle sont exemptées les célibataires qui s'occupent de l'éducation et de la garde d'un ou plusieurs enfants.

Selon les dispositions, les organismes de paiement et d'inspection sociale vérifient le respect de cette obligation jusqu'au 31 janvier de chaque année, pour les obligations de paiement au budget local de l'année précédente. En ce sens, ils envoient aux maires une table centralisatrice qui inclut les bénéficiaires de l'allocation de paiement existante et dont les droits sont établis depuis au moins 6 mois. Les maires vérifient que les bénéficiaires ont payé pour l'année précédente les obligations de paiement au budget local et établissent la situation centralisatrice avec les personnes qui n'ont pas respecté cette condition, qu'ils envoient aux agences territoriales.
Les normes légales établissent cependant un délai de grâce de 60 jours pour ceux qui n'ont pas payé leurs impôts locaux pour l'année précédente, pendant lequel ils peuvent payer cette dette et ainsi éviter la suspension du paiement de l'indemnité. ainsi, ils peuvent payer leurs impôts au plus tard le 31 mars de chaque année.
Si les bénéficiaires n'ont pas payé leurs dettes jusqu'à cette date, leur droit à l'allocation parentale d'éducation est suspendu pour une période de 5 mois, à commencer par les droits d'avril.

En revanche, si les bénéficiaires paient leurs obligations légales au budget local pendant les 5 mois de suspension, le paiement de l'indemnité reprend à partir du mois suivant celui au cours duquel l'obligation a été payée, y compris pour les droits dus pendant la période de suspension. Toutefois, si pendant ces 5 mois les dettes ne sont pas payées, le droit à indemnité cesse.

Les documents à déposer pour recevoir une compensation

L'allocation est accordée sur demande, accompagnée de:

  • une copie de la pièce d'identité du demandeur et de l'acte de naissance de l'enfant pour lequel le droit est demandé ou, selon le cas, du livret de famille, certifié conforme à l'original par la personne qui reçoit les documents;
  • les pièces justificatives concernant la qualité du demandeur et sa relation avec l'enfant / les enfants pour lesquels il / elle demande le droit, selon le cas;
  • les pièces justificatives attestant qu'au cours de la dernière année précédant la date de naissance de l'enfant, il a gagné 12 mois;
  • les justificatifs délivrés par l'employeur ou les instances compétentes concernant les revenus obtenus;
  • les preuves de la suspension de l'activité pour la période au cours de laquelle le congé pour élever l'enfant est demandé;
  • tout autre document attestant du respect des conditions d'éligibilité.

Les demandes d'octroi de l'allocation d'éducation et les documents dont les conditions légales d'octroi sont remplies sont déposés auprès de la mairie, de la ville, de la commune, respectivement des secteurs de la commune de Bucarest, dans la zone où le demandeur a son domicile ou sa résidence.
Jusqu'au 5 de chaque mois, les maires ont l'obligation de transmettre les demandes enregistrées le mois précédent, accompagnées des pièces justificatives, aux agences de prévoyance sociale du comté, respectivement de la commune de Bucarest. Les demandes sont résolues dans un délai de 15 jours ouvrables à compter de la date d'enregistrement auprès de l'agence territoriale, par décision d'admission ou de refus. La décision est communiquée au demandeur dans un délai de 5 jours ouvrables à compter de la date d'émission.

Quand cesse le droit à indemnisation?

Le droit de payer l'allocation de croissance de l'enfant cesse définitivement à compter du jour suivant celui où:

  • l'enfant a atteint l'âge de 2 ans, respectivement 3 ans, dans le cas de l'enfant handicapé;
  • la mort de l'enfant a eu lieu;
  • le bénéficiaire n'a pas rempli ses obligations envers le budget local dans le délai prévu par la loi.
  • En revanche, le versement de l'indemnité ne peut être suspendu que pour une certaine période. Ainsi, selon GEO no. 111/2010, le droit à cette aide est suspendu à compter du lendemain de celui sur lequel:
  • le bénéficiaire est privé de ses droits parentaux;
  • le bénéficiaire est retiré, conformément à la loi, de l'exercice de la tutelle;
  • le bénéficiaire ne remplit plus les conditions prévues par la loi pour confier l'enfant à l'adoption;
  • le bénéficiaire ne remplit plus les conditions prévues par la loi pour maintenir la mesure de placement;
  • le bénéficiaire exécute une peine privative de liberté ou est en détention préventive pour une période supérieure à 30 jours;
  • l'enfant est abandonné ou admis dans un établissement public ou privé;
  • le bénéficiaire est décédé;
  • dans la situation où le bénéficiaire change de nationalité ou ne réside plus en Roumanie;
  • le bénéficiaire réalise un revenu imposable et l'enfant n'a pas atteint l'âge d'un an, 2 ans, respectivement 3 ans pour l'enfant handicapé;
  • on constate que pendant 3 mois consécutifs, les mandats postaux retournés sont enregistrés;
  • le bénéficiaire n'a pas payé ses impôts locaux et taxes dans le délai prévu par la loi.

Attention! Le versement de l'allocation d'éducation n'est pas suspendu dans le cas où les bénéficiaires de cette allocation perçoivent différents montants fondés sur la loi, le contrat de travail collectif ou le contrat individuel de travail, accordés pendant la durée du congé d'éducation, autres que ceux résultant du développement effectif d'un enfant activités pendant les vacances. Les dispositions s'appliquent également aux conseillers locaux.
Selon les dispositions, en cas de suspension du droit à l'indemnité, les versements peuvent être repris si le bénéficiaire "paie" ses obligations et dépose une demande le prouvant. En outre, la reprise des paiements peut être effectuée même à une autre personne habilitée, si elle satisfait aux exigences prévues par la loi.

Ainsi, le droit est approprié et accordé au nouveau bénéficiaire à partir de la date de la suspension, si la demande a été présentée dans les 60 jours ouvrables à compter de la date à laquelle la suspension a été produite, respectivement à compter de la date de la demande, si la demande a été présentée après cette période .

Source: www.avocatnet.ro

Tags Revenu pour compensation Fichier de compensation