Commentaires

Grossesse et voyage en avion

Grossesse et voyage en avion


Les voyages en avion sont sûrs pour la plupart des femmes enceintes jusqu'à 36 semaines de gestation, surtout si ce voyage est de courte durée; Il existe également des situations dans lesquelles le vol en avion est contre-indiqué, notamment dans le cas des femmes enceintes présentant des complications médicales ou obstétricales: défiguration sévère, hypertension induite par la grossesse, diabète dans lequel la glycémie est difficile à contrôler, grossesse gplacenta praevia etc.
Il existe également une catégorie de femmes enceintes qui ne sont pas interdites mais ne sont pas recommandées pour voyager en avion. Dans cette catégorie, les femmes enceintes atteintes de troubles placentaires ou à risque d'accouchement prématuré.
Afin d'augmenter le confort et de réduire les risques liés à une telle façon de voyager, il est conseillé d'utiliser des vêtements confortables et larges; bas élastiques compressifs, pour favoriser la circulation sanguine vers le cœur, les poumons; évitement du pied sur la position du pied; une bonne hydratation; de légers exercices physiques qui assurent une mobilisation minimale, au moins des mains et des pieds, du mouvement de la tête.
En fin de compte, le consentement du médecin actuel concernant le vol, l'autorisation ou la contre-indication de ce type de voyage doit être demandé, à la discrétion de celui qui surveille l'évolution de la grossesse et qui connaîtra l'état actuel ainsi que l'évolution dans le temps de la grossesse.
Même si vous recevez l'autorisation du médecin de voler, étant enceinte, ce type de voyage doit être effectué aussi rarement et pour de courtes périodes car il peut provoquer une gêne avec le début des contractions utérines et le risque de naissance prématurée; car les variations de pression qui peuvent survenir, même si elles sont mineures, peuvent provoquer une rupture prématurée et spontanée de la membrane amniotique.
En outre, la turbulence est toujours possible, dans quelle situation il est recommandé le port continu de la ceinture de sécurité, ce qui peut également contribuer à l'apparition de contractions utérines.
Beaucoup de santé!
Dr. Ciprian Pop-Began
- Obstétrique et Gynécologie - Hôpital Clinique d'Obstétrique-Gynécologie Prof. Dr. Panait Sarbu

Détails du spécialiste