Marchandises

L'effet Pygmalion et comment il peut influencer la capacité d'apprentissage de l'enfant

L'effet Pygmalion et comment il peut influencer la capacité d'apprentissage de l'enfant

L'effet Pygmalion, également connu sous le nom de Rosenthal, est une technique couramment utilisée dans les systèmes d'éducation des enfants pour améliorer leurs résultats scolaires. Basé sur l'idée que le rendement scolaire de l'enfant est influencé par les attentes que le parent ou l'enseignant a de lui, le phénomène a suscité de nombreuses controverses parmi les psychologues. Ils soutiennent que l'effet Pygmalion peut avoir de graves conséquences sur le développement émotionnel de l'enfant, en raison de la pression et du stress qu'il subit.

Qu'est-ce que l'effet Pygmalion?

L'effet Pygmalion a été découvert par une étude de deux chercheurs américains, Robert Rosenthal et Lenore Jacobson, en 1965, en Californie. Les scientifiques ont essayé de montrer que les attentes que nous avons de nous peuvent nous aider à réaliser de grandes performances (prophéties auto-réalisatrices).

Mais leur étude a commencé par l'analyse d'une classe d'enfants. Ils voulaient montrer que si les enseignants attendaient beaucoup de certains élèves de la classe, ces enfants enregistreraient de meilleures performances dans la matière respective. L'hypothèse des deux chercheurs était que leurs attentes ou celles des autres pouvaient influencer ou façonner la réalité.

La technique a été rapidement adoptée et mise en œuvre dans de nombreuses écoles élémentaires du monde entier, en tant que méthode éducative alternative pour la formation d'enfants ambitieux et intelligents, avec des performances scolaires remarquables.

Comment fonctionne l'effet Rosenthal?

Voici comment fonctionne l'effet: si l'enseignant d'une classe reçoit de l'extérieur des informations selon lesquelles certains élèves ont des capacités spéciales ou potentiellement sur le sujet qu'ils enseignent, le mentor créera des attentes plus élevées de leur part que des autres. Cela signifie qu'ils seront traités différemment en classe, en tests ou en écoute.

De plus, il aura tendance à investir plus de temps dans leur formation et à les encourager constamment à étudier le sujet. Selon les deux chercheurs, les efforts de l'enseignant seront pleinement récompensés, car les enfants répondront à ses attentes et obtiendront les performances qu'ils souhaitent dans cette matière.

Par conséquent, l'effet Pygmalion est basé sur quatre facteurs clés qui conduisent aux meilleurs résultats, comme le montre le document de Rosenthal "Interpersonal Expectancy Effects: A 30-Year Perspective" de 1994:

1. Le climat émotionnel - les enseignants qui attendent plus des élèves ont tendance à avoir des interactions - verbales et non verbales - plus chaleureuses ou amicales avec eux, dans un environnement plus détendu que d'habitude.

2. Comportement de l'enseignant (facteur d'entrée) - les enseignants proposent des matériels plus difficiles à lire et à étudier aux enfants à potentiel, les incitant ainsi à exceller dans la matière concernée.

3. Occasions de répondre en classe - Les enfants ciblés sont plus sollicités à l'époque que les autres et ont plus de chances de répondre aux questions ou de résoudre des problèmes que les autres camarades de classe; ils ont également plus de temps pour les réponses et les résolutions.

4. Commentaires - les élèves considérés comme éminents reçoivent un meilleur retour d'information de la part de l'enseignant que leurs autres collègues.

Effet Pygmalion, une épée à deux tranchants

En ce qui concerne l'influence de cette technique sur les capacités d'apprentissage des enfants, les spécialistes soutiennent que l'effet Pygmalion peut agir à la fois positivement et négativement dans leur développement. Bien qu'elle soit conçue et destinée à obtenir des résultats positifs, l'application de cette méthode comporte des risques et des conséquences négatives.

Lorsque l'enseignant décourage certains élèves ou les répertorie comme incapables d'atteindre un certain niveau de performance requis par eux, cela se produit très probablement. Ce qui allait devenir une incitation deviendra un obstacle à leur performance. Un autre piège dans lequel les enseignants peuvent tomber lors de l'application de l'effet Pygmalion est l'incapacité à prendre en compte les caractéristiques médicales ou les capacités réelles de l'enfant.

Par exemple, si un enseignant crée des attentes élevées envers un enfant qui a du potentiel mais qui a un trouble d'apprentissage, cela accentuera davantage son état de santé et suscitera des frustrations non méritées. De plus, cela vous empêchera de recevoir l'aide nécessaire en éducation précoce et de se développer en fonction de vos compétences d'apprentissage.

Comment prévenir l'impact négatif de l'effet Pygmalion sur le développement de l'enfant?

Pour que l'effet Rosenthal soit une incitation à l'apprentissage positive, il est important que les parents et les enseignants connaissent très bien leurs élèves et appliquent la technique. La communication des parents avec les enseignants est essentielle pour lutter contre les conséquences négatives que l'effet Pygmalion pourrait avoir sur le développement à long terme des enfants.

Il est du devoir des parents d'informer les enseignants de toutes les particularités médicales des enfants, mais aussi des problèmes d'apprentissage auxquels ils sont confrontés. De cette façon, l'enseignant adaptera ses attentes à la capacité intellectuelle des enfants. De plus, il utilisera des outils appropriés pour les stimuler afin d'approfondir le sujet et obtenir les performances ciblées. Pour que l'effet Rosenthal ait les effets escomptés à l'école, il doit d'abord être mis en œuvre à la maison.

Il est recommandé de féliciter constamment votre enfant pour ses efforts dans toute activité qu'il entreprend, de toujours lui dire qu'il est capable et de le stimuler lorsque vous remarquez qu'il est impuissant, lui ouvrant ainsi la voie pour atteindre les performances visées par cette méthode d'apprentissage. Vous ne devriez jamais classer votre enfant comme "stupide" ou "incapable".

Les mots utilisés dans sa stimulation doivent être soigneusement et toujours choisis dans un sens positif: dites-lui qu'il est très bon dans le sujet, que vous lui faites confiance et qu'il peut prendre de bonnes notes aux examens, aux Jeux olympiques ou aux compétitions nationales, etc.

Avez-vous déjà entendu parler de l'effet Pygmalion? Trouvez-vous que c'est une technique d'apprentissage efficace ou, au contraire, pensez-vous qu'elle tend à créer de la frustration pour l'enfant à cause de la pression constante à laquelle il est soumis? Dites-nous vos opinions dans la section commentaires ci-dessous!

Tags Méthodes d'apprentissage enfants Apprentissage enfants